AGRA - Relance de la Luzerne

Publié le . dans Presse

La luzerne déploie ses atouts à travers un plan de relance

Une relance de la luzerne est amorcée en Bourgogne, où tous les acteurs de la filière se mobilisent. La coopérative de déshydratation de la Haute-Seine, seule usine en Côte-d'Or, vise 200 à 300 ha supplémentaires. Elle compte s'appuyer sur un plan national en faveur des protéines végétales, dans le cadre de la nouvelle Pac.

«Un plan protéines est nécessaire, vu le déficit actuel et les menaces sur l’approvisionnement », a déclaré le directeur de Coop de France Déshydratation Eric Guillemot, lors d’un voyage de presse le 23 octobre sur la filière luzerne en Bourgogne.
Avec la Fop (Fédération française des producteurs d’oléagineux et protéagineux), la coopération veut profiter de la nouvelle Pac pour appuyer ce projet. Une relance de la luzerne est déjà amorcée en Bourgogne. La coopérative de déshydratation de la Haute-Seine souhaite développer sa production, dont les trois quarts sont repris par les adhérents sous forme de balles ou granulés pour leur élevage. C’est la seule usine de séchage en Côte-d’Or, pour 1 350 hectares de luzerne récoltés à 30 kilomètres autour de Baigneux-les-Juifs. « 200 à 300 hectares de luzerne supplémentaires sont possibles », a souligné le président Claude Nocquard, qui admet un goulet d’étranglement lié aux chantiers de récolte lors de la première coupe. Tous les acteurs de la filière sont mobilisés dans une même dynamique, soutenue par le conseil régional de Bourgogne.
Tête d'assolement
« La luzerne est une tête d'assolement indispensable, a plaidé le directeur de Dijon Céréales Pierre Guez. Ça fait 30 ans que l'assolement des exploitations est composé de blé, orge, colza. On arrive à une fin de cycle, avec la stagnation des rendements, une fatigue des sols, des problèmes de désherbage sur colza. » Cultiver la luzerne présente un intérêt agronomique, de structuration du sol, d'activation de la vie microbienne. Des économies d'intrants sont à la clé, qui donnent à la production un caractère durable. Sur une rotation de six ans, la Chambre d'agriculture de Côte-d'Or estime la réduction des apports d'azote à 70 unités par hectare et la baisse de l'indice de fréquence de traitement (IFT) à 1,85 dose d'herbicide. La marge semi-nette est pratiquement identique comparée à une rotation de trois ans sans luzerne, autour de 390 euros/ha en moyenne.
Des valorisations alternatives
Reste à savoir comment valoriser la luzerne lorsque l'exploitation n'est pas à proximité d'une usine de déshydratation ou d'un élevage. Plusieurs pistes sont étudiées par la Chambre d'agriculture de Côte-d'Or. Il y a la méthanisation, qui ne peut toutefois s'appuyer uniquement sur la luzerne. S'agissant de l'alimentation animale, la luzerne peut servir à faire du foin, mais la mise en oeuvre reste difficile. Une solution consiste à investir dans le séchage collectif. Par ailleurs, des expérimentations sont menées dans le département sur la multiplication de semences ou l'utilisation de la luzerne comme fertilisant. (JCD)

Coop de France Déshydratation vise 20 000 ha supplémentaires

Il faut retrouver un niveau normal de production, d'au moins 1 Mt de luzerne contre à peine
800 000 t cette année », a lancé Eric Guillemot. Par rapport aux 64 à 70 000 ha actuels, l'objectif de Coop de France Déshydratation est d'atteindre 90 000 ha. D'où l'idée d'un plan de relance, qui vise à réduire le déficit français de 37 % pour l'ensemble des protéines végétales. « Les aides couplées de 48 M d'euros actuellement pour les protéagineux et fourrages déshydratés sont trop faibles pour maintenir les productions », a-t-il estimé. Dans
la nouvelle Pac, 150 M d'euros sont prévus pour l'autonomie fourragère des exploitations. Les producteurs de luzerne revendiquent une part du gâteau.

Article extrait de l'Agra du 28/10/2013

Submit to FacebookSubmit to Twitter

Derniers Tweets La Luzerne

La Luzerne

RT @YaleE360: By incorporating small grains like oats and alfalfa into crop rotations, U.S. corn and soybean farmers used 86% less mineral…

par La Luzerne

Derniers Tweets Plan Protéines