Journée technique 2014

Publié le . dans Documents

Les 12 grands chantiers de la luzerne

COOP de FRANCE Déshydratation organise chaque début d'année une réunion de restitutions de ses travaux de recherche et développement. Près de 120 dirigeants, agriculteurs et techniciens de toutes les coopératives de déshydratation étaient ainsi réunis à Chalons en Champagne le 22 janvier dernier. Voici un résumé succinct des 12 thèmes et  problématiques abordés.

. Le plan protéines: Eric Guillemot directeur de CDF déshydratation a rappelé que le plan protéines 2015-2020 sera de 151 M€ par an et que la luzerne devrait bénéficier de 8 M€ par an ce qui représente une continuité encourageante des efforts des pouvoirs publics. Ceci dans un contexte de modération budgétaire et de priorisation de l'élevage dans l'allocation des budgets. La luzerne sera aussi éligible aux surfaces d'intérêt écologique dans un coefficient qui reste à déterminer. 

. Les perspectives du marché laitier. L'élevage laitier, premier client de la luzerne déshydratée vit une profonde mutation accélérée par la fin des quotas laitiers en 2015. Selon Cécile Le Doaré économiste au Cniel, la production française continuera à augmenter dans un contexte de prix porteur notamment à l'international. Mais les grands  bassins vont continuer à se spécialiser et les structures à se concentrer. L'externalisation d'une partie des travaux et de l'approvisionnement en aliments va donc s'accentuer. Une opportunité pour les luzerniers.

.Un nouveau procédé inédit de déshydratation. Une première campagne d'essais sur pulpe de betteraves avec un pilote de presse à moyenne température a été conduit pour la filière par l'école des Mines d'Albi. François-Xavier Moons directeur de CAPDEA en rapportait les premiers résultats encourageants. A suivre.

. Des essais de séchage à base température. Grasasa, la coopérative de déshydratation de Dordogne teste depuis une campagne un procédé de séchage alternatif de balles de luzerne réalisées au champs avec une teneur maximum de 35% d’humidité. 

. Perspectives de marché pour les Concentrés protéiques de luzerne. Les CPL, issus de jus de luzerne  et à haute teneur en protéines ont obtenu l'agrément "Novel Food" en tant que complément alimentaire. La question de l'hygiénisation ayant été résolue, les études marketing se poursuivent. La couleur et la solubilité sont aujourd'hui les deux principaux points à améliorer. Travaux confiés à ARD. 

. Le développement de la filière granulés de bois. Jean Marie Bélières directeur de Sidesup (Loiret) a fait un point sur le nouveau marché des granulés de bois qui permet aux usines de déshydratation de taille moyenne de saturer leurs installations. Le marché explose, tant en production qu’en demande,  et risque de générer une pénurie de matière première constituée essentiellement de sciures.

. Le métier de déshydrateur à l'horizon 2020. Bruno Bordeau associé du cabinet AND International a tracé la feuille de route de la réflexion de la profession à l'horizon 2020. Voici quelques questions posées au sein de ce groupe prospectif sur l’évolution du métier : quoi cultiver et comment ?, quels nouveaux process employer, pour quels produits et quels marchés ?

. Freins et motivations à la culture. Une étude réalisée par le cabinet Adquation auprès de luzerniers a montré que  la luzerne gagnerait à être réinvestie techniquement par les agriculteurs en vue d'augmenter leurs rendements. L'étude démontre aussi une grande confiance dans les coopératives pour valoriser le fourrage et une bonne conscience des avantages environnementaux de la plante.

. La réglementation sur les activités industrielles. La pression sur les activités polluantes ne cesse de s'accentuer. Yann Martinet ingénieur conseil à CDF Déshydratation a expliqué les enjeux de la réglementation mais aussi les risques pour la profession en termes de taxation des émissions.

. L'amélioration des process industriels. Conduits par LRD process, plusieurs chantiers ont fait l'objet d'un point d'étape: contrôle avancé des lignes de séchage, systèmes de management de l'énergie, projet sur la vapeur surchauffée, benchmark des consommations électriques. 

. Les essais désherbage. Damien Larbre, le technicien agronomique de la luzerne en Champagne-Ardenne a rendu compte des essais et des recommandations en matière de désherbage, une des clés du rendement. Les essais ont été menés à la fois par la Chambre d'agriculture 51 et Vivescia.

. La nouvelle enquête culturale.Il n’est pas rare que deux parcelles contigües produisent des rendements forts différents en raison de pratiques différentes. L'enquête bisannuelle présentée par Thierry Maleplate de CDF Déshydratation pourra désormais être renseignée en ligne par les agriculteurs  et permettre une analyse personnalisée des écarts de rendements sur la base d’un échantillon choisi par l’agriculteur.

 

Pour obtenir plus d'informations sur l'un de ces sujets, envoyez un mail à:
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Téléchargez le document

Compte-rendu journée technique Chalons 2014

 

Submit to FacebookSubmit to Twitter

Derniers Tweets La Luzerne

La Luzerne

RT @YaleE360: By incorporating small grains like oats and alfalfa into crop rotations, U.S. corn and soybean farmers used 86% less mineral…

par La Luzerne

Derniers Tweets Plan Protéines